(English) The Every Voter Counts Alliance is calling on the BC New Democratic Party and the BC Green Party to cooperate for proportional representation

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.

Déclaration sur l’abandon de son engagement pour la réforme électorale par le gouvernement libéral

Aujourd’hui, Justin Trudeau a renié son engagement à ce que l’élection de 2015 soit la dernière menée avec le système actuel, alimentant une fois de plus le cynisme de la population. Le gouvernement ignore ainsi la volonté pour un système à finalité proportionnelle exprimée par des milliers de citoyens et d’experts lors de tournées du comité spécial sur la réforme électorale. et des assemblées publiques à travers le Canada.

L’Alliance pour que chaque électeur et électrice compte, une vaste coalition qui réunit plus de 60 organismes de la société civile qui se sont réunie pour montrer leur appui pour un système électoral proportionnel, est profondément déçue que le gouvernement brise sa promesse de faire en sorte que chaque vote compte vraiment. Rien de moins que réformer notre mode de scrutin ne pourra réparer les problèmes de notre système démocratique. 

DES CANADIENS RENOMMÉS DEMANDENT AU GOUVERNEMENT LIBÉRAL DE RESPECTER SES ENGAGEMENTS DE RÉFORME ÉLECTORALE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Le 19 janvier 2017

Pendant la campagne électorale de 2015, la plateforme du Parti libéral s’engageait à ce que les élections fédérales canadiennes de 2015 soit les dernières à utiliser un mode de scrutin majoritaire uninominal. Fidèles à leur parole, le Discours du Trône de décembre 2015 affirmait que la prochaine session parlementaire veillerait à ce que chaque vote compte et mettrait fin à l’archaïque système électoral majoritaire uninominal avant les prochaines élections.

Conformément à l’engagement du programme, l’ancienne ministre des Institutions démocratiques, l’Honorable Maryam Monsef, a proposé à la Chambre des communes la création du Comité parlementaire spécial sur la réforme électorale. Sa proposition novatrice a réuni des représentants de tous les partis dans un processus d’examen des recherches et des publications en sciences politiques, d’entrevues d’experts canadiens et étrangers, ainsi que de consulter des citoyens intéressés par le sujet dans chaque province et territoire du Canada. Le Comité parlementaire spécial sur la réforme électorale a déposé son rapport le 1er décembre 2016.

Ce rapport est une contribution importante, significative et substantielle, aux nombreuses études menées au Canada depuis qu’un premier comité parlementaire a débattu de réforme électorale en 1921. Les études et recherches réalisées depuis, aussi bien provinciales que fédérales, ont toutes conclu que la démocratie canadienne serait améliorée si le mode de scrutin permettait que la représentation en Chambre soit plus représentative des votes des Canadiens.

Le comité parlementaire recommande un système électoral qui maintient le lien entre les citoyens et un député local qui les représente, mais qui élimine les risques de distorsion que peut présenter le scrutin à majorité simple (majoritaire uninominal ou préférentiel).

Nous félicitons la nouvelle ministre désignée, l’Honorable Karina Gould, et nous la pressons de mettre en œuvre la principale recommandation du comité parlementaire en travaillant à l’adoption d’un système de représentation proportionnelle pour les prochaines élections fédérales.

Maude Barlow​ – Présidente nationale du Conseil des canadiens.

Robert Bateman ​– Peintre et artiste canadien. Officier de l’Ordre du Canada (1984).

Arthur Black ​– Humoriste canadien et ancienne personnalité de Radio Canada.

Ed Broadbent​ – Ancien député et chef du Nouveau Parti Démocratique (1975-1989). Compagnon de l’Ordre du Canada (2001).

Deborah Campbell​ – Écrivaine primée connue pour ses écrits qui mélangent un travail de terrain culturel avec un journalisme littéraire dans les endroits tels que l’Iran, la Syrie, le Liban, la Jordanie, l’Égypte, le Qatar, l’UAE, l’Israël, la Palestine, le Cuba, le Mexique, et la Russie. Ses écrits ont paru dans Harper’s, The Economist, Foreign Policy, The Guardian, New Scientist, Ms., The Walrus ainsi que d’autres revus.

Raffi ​Cavoukian ​– Chanteur et auteur canadien, fondateur du Centre for Child Honouring. Membre de l’Ordre du Canada.

Jean-Pierre Charbonneau​ – Ancien président de l’Assemblée nationale du Québec, ex-ministre de la Réforme des institutions démocratiques du Québec, instigateur des États-généraux de la réforme des Institutions démocratiques qui ont eu lieu en 2002 et 2003. Journaliste et membre de Mouvement Démocratie Nouvelle.

Wade Davis – ​Ancien explorateur pour le « National Geographic », auteur de best-sellers, professeur d’anthropologie et titulaire d’une chaire de leadership en Colombie-Britannique dans les cultures et les écosystèmes à risque à l’Université de la Colombie-Britannique. Membre de l’Ordre du Canada (2015).

William Deverell ​– Avocat, défenseur des droits civiques, scénariste et auteur primé de la série best-seller Arthur Beauchamp.

Katie Gibbs​ – Fondatrice de “Evidence for Democracy.”

Guy Giorno​ – Former Strategist for Prime Minister Stephen Harper, fellow at the University of Toronto School of Public Policy & Governance. Lawyer and Partner at Faskin Martineau. Chair of the “Law of Lobbying and Ethics” committee of the Canadian Bar Association.

Capt. Trevor Greene ​– Écrivain, journaliste et ancien officier des Seaforth Highlanders des Forces canadiennes.

Sarah Harmer ​– Chanteuse/compositeur canadien et militant.

Bill Henderson​ – Chanteur/compositeur/interprète de Chiliwack. Compagnon de l’Ordre du Canada (2015).

Alex Himelfarb​ – Ancien greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet et ambassadeur du Canada auprès de l’Italie, l’Albanie et de la République de Saint-Marin.

Jean-Pierre Kingsley ​– Directeur général des élections, Élections Canada (1990-2007).

Georges Laraque ​– Vétéran LNH du Canadien de Montréal, commentateur sportif et ancien chef adjoint du Parti vert du Canada.

JiCi Lauzon– ​Comédien, humoriste et chanteur québécois.

Claire Martin​ – Ancienne météorologue du « National » sur CBC.

Monia Mazigh – Auteure et militante pour les droits humains.

Gord Miller – ​Commissaire à l’environnement de l’Ontario (2000-2014).

The Hon, Nancy Ruth, C.M. ​– Ancienne sénatrice conservatrice, fondatrice de plusieurs organisations de femmes au Canada, dont le fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes, la Fondation Canadienne des femmes et une chaire d’études des femmes à l’Université Mont Saint-Vincent. Membre de l’Ordre du Canada (1994).

David Suzuki​ – Universitaire canadien, militant environnemental. Compagnon de l’Ordre du Canada.

R.H. Thomson​ – Acteur canadien de cinéma, de télévision et de théâtre. Membre de l’Ordre du Canada.

Ronald Wright​ – Historien, romancier, essayiste et auteur primé, notamment de « Une courte histoire du progrès » (2004).

Neil Young​ – Chanteur/compositeur/interprète canadien, musicien, producteur, réalisateur et scénariste. Officier de l’Ordre du Canada (2009).

Lettre de soutien au comité spécial sur la réforme électorale

À: Membres du Comité spécial sur la réforme électorale (ERRE)
DE: L’Alliance Chaque électeur et électrice compte

Nous vous écrivons pour vous féliciter de votre travail et pour demander au gouvernement de mettre en place votre recommandation, soit un mode de scrutin proportionnel.

Dans les derniers mois, vous avez renié à vos intérêts partisans et vous avez su travailler ensemble dans l’intérêt des Canadiens afin de remplir votre mandat.

Comme vous le savez, des groupes de la société civile, incluant le nôtre, ont soutenu tout au long de ce processus les efforts d’un gouvernement qui s’est engagé à plusieurs reprises de mettre fin au système majoritaire uninominal à un tour et de faire en sorte que chaque vote comptera aux élections de 2019. Cet engagement a été affirmé par le premier ministre Justin Trudeau dans sa lettre de mandat à la ministre des Institutions démocratiques, Maryam Monsef, lors de son discours du trône en 2015 et par la création (tardive) du comité ERRE qui a avait comme mandat d’écouter les citoyens et les experts.

Comme des milliers de citoyens à travers le Canada, nous nous sommes activement impliqués dans ce vaste processus de consultation. Les citoyens et les experts vous ont envoyé un message clair : plus de 80 pour cent des gens consultés se sont dit en faveur d’un système de représentation proportionnelle.

En tant que comité parlementaire, vous avez rempli votre mandat : vous avez écouté et recommandé un mode de scrutin proportionnel à représentation locale pour le Canada. Nous saluons ce processus et le résultat. Nous demandons maintenant à la ministre d’introduire un projet de loi ce printemps qui mettra en place un système proportionnel à représentation locale d’ici les élections de 2019.

Nous voulons également souligner que nous sommes consternés par la réponse du gouvernement. L’attaque de la ministre envers le comité était totalement inappropriée et inexacte, et ce, même si elle s’est excusée par la suite. Le gouvernement a aussi refusé de répondre directement à la recommandation du comité pour un système proportionnel à représentation locale. Il a plutôt décidé de sortir en ligne un sondage “sur les valeurs” qui a été largement critiqué et discrédité et qui a miné la confiance du public dans ce processus de réforme électorale.

Le processus d’engagement et les règles entourant la participation établis par la ministre elle-même étaient clairs. Nous vous remercions pour votre recommandation clé, soit la représentation proportionnelle et nous vous offrons tout notre soutien pour mettre un tel système en place.

Cordialement,

Alliance Chaque électeur et électrice compte

Déclaration de l’Alliance Chaque électeur et électrice compte sur le rapport final du Comité spécial sur la réforme électorale

1er décembre 2016

L’Alliance Chaque électeur et électrice compte salue la forte recommandation pour la représentation proportionnelle dans le rapport majoritaire du comité sur la réforme électorale. Cette recommandation reflète clairement l’appui massif des Canadiens et des experts qui se sont exprimés pendant les consultations publiques et les séances du comité dans les derniers mois. C’est maintenant au gouvernement libéral de respecter sa promise et de travailler avec les autres partis pour réformer notre mode de scrutin avant les prochaines élections fédérales.

Le travail du comité démontre que le Parlement peut travailler différemment et, ce, selon un principe de proportionnalité. La composition du comité reflétait la proportion des voix obtenues par chaque parti, donc aucun parti ne détenait une majorité. Les membres étaient obligés de travailler ensemble en faisant abstraction de leurs allégeances politiques. Le résultat est un rapport majoritaire qui met de côté les intérêts partisans en faveur d’un meilleur système électoral pour tous les Canadiens. 

Le gouvernement libéral doit maintenant agir pour mettre en place les prochaines démarches pour se doter d’un mode de scrutin proportionnel pour les élections de 2019. Le comité lui a donné un mandat clair de respecter sa promesse aux Canadiens de faire en sorte que « chaque vote compte ».

-30-
Pour de plus amples renseignements, contactez la porte-parole de l’Alliance, Willy Blomme, 514-699-4636 ou médias@chaqueelecteurcompte.ca.

Nouveau sondage du gouvernement libéral sur la réforme électorale: questions trompeuses et inadéquates qui ignorent les preuves

L’Alliance Chaque électeur et électrice compte a de vives inquiétudes concernant le nouveau sondage du gouvernement libéral sur la réforme électorale.

Une présumée première version du sondage obtenue par l’Alliance démontre que les questions sont parfois trompeuses ou inadéquates. De plus, le sondage ignore complètement les témoignages entendus dans les cinq derniers mois par le comité spécial sur la réforme électorale.

Premier ministre Justin Trudeau a promis à maintes reprises que les élections de 2015 seraient les dernières organisées avec notre mode de scrutin actuel, mais, malgré cette promesse, aucune question du sondage ne porte sur les systèmes électoraux.

Ce qui est d’ailleurs plus troublant est le fait que le sondage ne demande même pas aux répondants s’ils pensent que le nombre de sièges d’un parti à la Chambre des communes devrait refléter proportionnellement leur pourcentage des voix. Une grande majorité des experts qui ont témoigné devant le comité parlementaire ont recommandé l’adoption de ce principe dans notre système électoral.

Bref, même si consulter les Canadiens est une bonne chose, ce sondage contient de graves lacunes qui produiront des résultats biaisés. De plus, il ignore les consultations publiques et le travail du comité entrepris dans les derniers mois. L’Alliance Chaque électeur et électrice compte demande au gouvernement d’abandonner ce sondage et d’écouter les preuves accablantes des témoins et des Canadiens en faveur d’un mode de scrutin proportionnel.

Voici un aperçu d’une des versions du sondage.

MyDemocracy.ca Survey 2016 by Every Voter Vounts Alliance // Alliance Chaque électeur et électrice compte on Scribd

La plupart des Canadiens veulent que les libéraux tiennent à leur promesse sur la réforme électorale selon un nouveau sondage

Pour diffusion immédiate

4 novembre 2016

67% des électeurs libéraux veulent qu’ils respectent leur promesse, les conservateurs sont également partagés sur ce sujet

TORONTO – Un nouveau sondage de Environics Research, commandé par l’Alliance Chaque électeur et électrice compte, démontre qu’une majorité de la population partage l’opinion comme quoi les Libéraux devraient respecter leur promesse d’éliminer le mode de scrutin uninominal majoritaire à un tour et de faire en sorte que chaque vote compte. Le sondage a été effectué en ligne avec un échantillon de 1042 personnes âgées 18 ans et plus.

Parmi les répondants, 67% des électeurs libéraux, 67% des électeurs néo-démocrates et 74% des électeurs verts soutiennent l’engagement pris par les libéraux concernant une réforme électorale.

Seulement 10% des électeurs libéraux se sont affichés contre une telle promesse.

Chez les électeurs conservateurs, les opinions sont divisées: 40% se disent en faveur d’une telle promesse, alors que 42% sont contre.

«C’est clair qu’il y a des attentes précises parmi des électeurs de tous les partis politiques au fédéral et que beaucoup de gens veulent que les Libéraux tiennent à leur promesse de réformer notre système électoral», a affirmé Katelynn Northam, responsable de la campagne sur la réforme électorale de Leadnow, un des membres de l’Alliance.

Les résultats du sondage ont été confirmés par une analyse récente du processus de consultation du gouvernement qui démontre que la plupart des participants sont en faveur d’une transition vers un système de représentation proportionnelle.

L’analyse entreprise par Représentation équitable au Canada, publiée hier, explique que 88% des experts qui ont témoigné au comité, ainsi que 88% des personnes qui ont parlé devant le comité lors des séances à micro ouvert étaient en faveur de la représentation proportionnelle. L’analyse a aussi démontré qu’une majorité des participants des autres événements consultatifs soutenaient également un mode de scrutin proportionnel. (Pour plus d’information, consultez : http://campagne2015.fairvote.ca/mandat-pour-la-representation-proportionnelle/)

«Si on tient compte de ce sondage et de notre récente analyse des consultations publiques, c’est évident que les libéraux ont reçu un mandat clair des électeurs et des experts pour entreprendre cette réforme, a ajouté Kelly Carmichael, la directrice générale de Représentation équitable au Canada. Nous croyons que les libéraux doivent prendre une décision fondée sur les preuves et respecter leur promesse pour faire en sorte que chaque vote compte. C’est pour ça que nous leur demandons de recommander la représentation proportionnelle au comité et d’introduire un projet de loi à cet effet».

Parmi les autres membres de l’Alliance, il y a notamment l’Institut Broadbent, Mouvement Démocratie Nouvelle, le Congrès du travail du Canada, l’Institut du Nouveau Monde, le YWCA, Unifor, le Conseil canadien des femmes musulmanes, Unlock Democracy, le Ontario Council of Agencies Serving Immigrants et la Fédération des étudiants du Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements concernant www.chaqueelecteurcompte.ca et pour fixer des entrevues, veuillez contacter Katelynn Northam (647) 530 8882 ou katelynn@leadnow.ca.

Pour avoir une copie du sondage et de la méthodologie, cliquez ici: https://s3.amazonaws.com/leadnow/Vote+Better/Environics+-+EVC+Omnibus+Report+-+Nov+2016.pdf

Une vaste coalition lance un appel au comité ERRE: donnez au Canada un système électoral juste et démocratique

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

24 octobre 2016

OTTAWA—Il y a un appui écrasant pour la représentation proportionnelle et c’est le moment de concevoir un mode de scrutin proportionnel adapté au Canada, a déclaré aujourd’hui une vaste coalition représentant les principaux groupes de femmes, syndicats, associations étudiantes et groupes de défense au Québec et au Canada.

L’Alliance Chaque électeur et électrice compte, qui rassemble plus de 60 organismes, a lancé cet appel au même moment que le comité spécial sur la réforme électorale commence ses délibérations. Le comité multipartite publiera son rapport d’ici le 1 décembre.

Une analyse des comptes-rendus des délibérations (de toutes les rencontres sauf quatre, pour lesquelles des informations demeurent incomplètes) démontre que parmi les témoins qui ont exprimé une opinion sur les options électorales, 89% (ou 90 témoins) appuient un système proportionnel, contrairement au 11% qui se sont dit opposés. Parmi ces derniers, 7% veulent le statu quo et 4% appuient l’ajout du vote préférentiel à notre système majoritaire actuel.

D’autre part, 71% des témoins qui ont exprimé un point de vue sur la question référendaire considèrent qu’un référendum ne serait pas nécessaire ou désirable avant qu’une réforme soit mise en place.

«Comme les délibérations viennent de commencer, nous pressons le comité sur la réforme électorale d’écouter les conseils des experts. Le Canada a besoin d’un système proportionnel avec une représentation locale. C’est le temps de se mettre au travail pour concevoir un modèle proprement canadien qui fait en sorte que chaque vote compte», a dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada, un membre fondateur de l’Alliance.

Yussuff a tenu ces propos lors d’une conférence de presse sur la Colline Parlementaire avec d’autres membres de l’Alliance. Farhat Rehman du Conseil canadien des femmes musulmanes, Katelynn Northman, coordinatrice de la campagne de Leadnow sur la réforme électorale, ainsi qu’Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales pour Équiterre étaient également présentes.

«C’est important de commencer ces délibérations importantes en s’engageant à établir un système électoral qui est plus équitable, ouvert, et inclusif, et qui incarne les principes établis par le gouvernement au début de ce processus. La représentation proportionnelle est la seule façon d’accomplir cela», a ajouté Mme Rehman.

«Ce n’est plus le temps d’hésiter ou de rejeter une réforme électorale. Le moment est arrivé pour faire preuve de leadership et pour travailler ensemble pour un mode de scrutin juste et démocratique au Canada», a dit pour sa part Willy Blomme, porte-parole pour l’Alliance.

L’Alliance inclut notamment Fair Vote Canada, la Fédération des femmes du Québec, YWCA Canada, Unifor, l’Institut du Nouveau Monde, Unlock Democracy, le Ontario Council of Agencies Serving Immigrants, Mouvement Démocratie nouvelle et la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

-30-

Pour de plus amples renseignements concernant www.chaqueelecteurcompte.ca, veuillez contacter la porte-parole pour l’Alliance, Willy Blomme 514-699-4636, or médias@chaqueelecteurcompte.ca.

Une vaste coalition lance un appel en faveur de la représentation proportionnelle dans le cadre des négociations du comité ERRE

AVIS AUX MÉDIAS
21 octobre 2016

L’Alliance Chaque électeur et électrice compte, qui rassemble plus de 60 organismes à travers le pays représentant divers groupes, tiendra une conférence de presse sur la Colline Parlementaire lundi matin au même moment que le comité parlementaire sur la réforme électorale commence les négociations.

Des porte-paroles, notamment Hassan Yussuff, le président du Congrès du travail du Canada, Farhat Rehman du Conseil canadien des femmes musulmanes, Katelynn Northman, coordinatrice de la campagne de Leadnow sur la réforme électorale, ainsi qu’Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales pour Équiterre, expliqueront pourquoi il est temps d’écouter les experts et les citoyens afin de développer un système de représentation proportionnelle proprement canadien. Le comité doit publier son rapport d’ici le 1er décembre.

QUOI:  Conférence de presse de l’Alliance Chaque électeur et électrice compte

QUAND: lundi, le 24 octobre à 11h

OÙ: Salle Charles Lynch, 130S, l’édifice du Centre, Colline du Parlement

Pour plus d’informations concernant l’Alliance Chaque électeur et électrice compte, qui témoigne du vaste réseau de soutien multipartite en faveur de la représentation proportionnelle, consultez: www.chaqueelecteurcompte.ca.

-30-

Pour de plus amples renseignements, contactez la porte-parole de l’Alliance, Willy Blomme, 514-699-4636 ou médias@chaqueelecteurcompte.ca.

Une coalition diversifiée souligne la Journée internationale de la démocratie en lançant un appel pour un système électoral véritablement équitable et démocratique au Canada

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

15 septembre 2016

Une nouvelle vidéo et une campagne numérique démontrent qu’il est temps de mettre en place un mode de scrutin proportionnel conçu pour le Canada

OTTAWA — Il est temps de concevoir un système électoral proportionnel adapté au Canada, affirme une vaste coalition représentant les principaux groupes de femmes, de syndicats et de groupes de défense des droits au Québec, ainsi que des organismes œuvrant à la défense des intérêts des étudiants et des immigrants.

Réunissant plus de 60 organisations, l’Alliance pour que chaque électeur et électrice compte lance cet appel à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie, une initiative mondiale des Nations Unies établie en 2007 afin de promouvoir et respecter les principes de la démocratie.

Le Congrès du travail du Canada, un partenaire fondateur de l’Alliance, saisit cette occasion du 15 septembre pour lancer une nouvelle vidéo, Choisir la RP, dans le cadre de cette campagne en faveur de la représentation proportionnelle. L’Institut Broadbent, un autre partenaire fondateur de l’Alliance, a également lancé une campagne numérique intitulée Mon histoire électorale, afin de montrer à quel point notre actuel système électoral comporte des failles et est désuet.

L’organisme Représentation équitable au Canada souligne également la Journée internationale de la démocratie en lançant un nouvel outil qui permet aux Canadiens de faire parvenir leur mémoire au comité spécial sur la réforme électorale par l’entremise de leur député local dans le cadre d’une initiative éducative.

« Le moment ne peut être mieux choisi pour diffuser une nouvelle vidéo sur la représentation proportionnelle afin d’encourager nos parlementaires de tenir compte de l’avis des experts.Un système proportionnel avec une représentation locale est la façon d’aller de l’avant.  Maintenant, passons à l’action et voyons comment instaurer la représentation proportionnelle au Canada », a déclaré Hassan Yussuff, président du Congrès du travail au Canada.

« Nous avons demandé aux Canadiens de partager avec nous leurs histoires électorales, et des centaines de personnes partout au pays nous ont répondu. Ces histoires et anecdotes personnelles doivent absolument être lues à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie » a insisté pour sa part Rick Smith, directeur général de l’Institut Broadbent.

Mélanie Sarazin, présidente de la Fédération des femmes du Québec, une autre partenaire de l’Alliance a ajouté : « Soulignons la Journée internationale de la démocratie par notre engagement à adopter une réforme du mode de scrutin juste et égalitaire, qui comporterait des mesures pour assurer la parité afin de respecter le droit à l’égalité des femmes et une représentation de la diversité et des régions. »

« Le Canada se classe au premier rang dans le monde pour ce qui est de l’éducation des femmes, mais même en comptant la population de femmes la mieux éduquée au monde, notre Chambre des communes demeure composée à 75 % d’hommes, a ajouté Ann Decter, directrice de Plaidoyer et Politiques publiques à YWCA Canada. Des données probantes indiquent qu’un système de représentation proportionnelle conçu au Canada favoriserait l’élection de femmes. En tant qu’organisme de promotion des droits des femmes depuis le début du XIXe siècle, notre message est que le moment est venu d’instaurer un changement à cet égard ».

Parmi d’autres organisations qui appuient l’Alliance, mentionnons Unifor, À l’action, l’Institut du Nouveau Monde, le Conseil canadien des femmes musulmanes, Unlock Democracy, l’Ontario Council of Agencies Serving Immigrants, le Mouvement démocratie nouvelle, et la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

-30-

Pour de plus amples renseignements sur www.chaqueelecteurcompte.ca, veuillez communiquer avec le porte-parole de l’Alliance, Willy Blomme, 514-699-4636, ou medias@chaqueelecteurcompte.ca.

#égalitéélectorale
Droits d'auteur - L’Alliance chaque électeur et électrice compte